Les valeurs nutritionnelles du poisson au coeur du projet « FUTURE »

Dans le cadre d’un projet Erasmus dénommé FUTURE, le lycée et plus particulièrement Monsieur Frédéric BORIE (enseignant en aquaculture et hydro-écologie) et Madame Sylvie GUIHARD (enseignante anglais) ont accueilli 25 Tchèques et Norvégiens pour travailler sur les aliments du futur (d’où le titre), et notamment ceux qui sont issus des produits de l’aquaculture. 

 

Les visiteurs norvégiens résident à Skjervøy (Nord), tandis que les Tchèques sont originaires de Třeboň (Bohême-du-Sud). L’objectif de ces échanges européens, c’est d’étudier trois types de produits : la spiruline, les huîtres et l’aquaponie. Ce projet a débuté il y a déjà plusieurs mois et il s’achèvera en juillet 2020. Comme le soulignent les deux enseignants  “cela permet de voir et de comprendre les conditions de productions et d’appréhender la valorisation de ces produits”. Lors de leur séjour guérandais, Norvégiens et Tchèques ont pu rencontrer des entreprises de la presqu’île et échanger autour des valeurs nutritionnelles de ces dits produits. 

 

La prochaine étape sera effectuée par des jeunes du lycée Olivier Guichard qui vont rencontrer des élèves d’écoles primaires, collèges et lycées, et réaliser des enquêtes. “Nos élèves vont questionner ces jeunes pour connaître leurs goûts alimentaires et faire la promotion de ces produits afin qu’ils mangent de plus en plus de poissons !”